TwitterFacebookEmail

Que deviens-tu ? – Jérémie Delattre (Promotion Forget)

1) Bonjour Jérémie, tout d’abord peux-tu te présenter en quelques mots ? 

J’ai 34 ans, je suis parisien et passionné de sport, en particulier de football que je pratique depuis de longues années. 

J’ai fait mes études de droit à Paris II – Panthéon Assas avant d’intégrer le M2 PJS en 2006, très intéressé par le droit du sport. J’ai ensuite effectué des passages successifs au cabinet d’avocats Vivien & Associés (sous la houlette de Delphine Verheyden), à la Ligue Nationale de Basket et à la Fédération Française de Football avant de passer le CAPA puis d’intégrer le cabinet d’avocats CPC & Associés il y a 11 ans maintenant. 

J’y ai été successivement stagiaire, collaborateur puis associé depuis 2 ans et demi. Je suis co-responsable du département Droit du sport du cabinet avec l’un de ses fondateurs. 

Je concilie mon activité professionnelle avec divers engagements associatifs, surtout dans le secteur sportif. J’ai créé il y a 16 ans maintenant un club de football dont je suis toujours Secrétaire Général et qui est aujourd’hui l’un des clubs amateurs qui comptent à Paris (ACP15, 800 adhérents l’année dernière). Nous travaillons avec les instances et les collectivités pour développer la pratique sportive dans le sud de Paris mais également apporter à nos jeunes licencié(e)s un accompagnement social (aide aux devoirs, insertion professionnelle, etc.).

Je viens également d’être élu au Comité Directeur du District de Paris de football, créé par la FFF il y a quelques mois après de longues péripéties judiciaires.  

2) En quoi consistent tes missions en tant qu’avocat au cabinet CPC & Associés ? 

Notre cabinet accompagne depuis sa création l’ensemble des acteurs du monde sportif : athlètes, clubs professionnels et amateurs, fédérations sportives et ligues professionnelles, agents sportifs, organisateurs publics et privés de compétitions sportives nationales et internationales, sponsors et équipementiers. 

Nous avons au fil des années mis en place une équipe pluridisciplinaire, composée aujourd’hui de 5 personnes et exclusivement dédiée à l’accompagnement des acteurs du sport. La diversité des avocats composant cette équipe (formation, expériences professionnelles, etc.) nous permet d’appréhender une part toujours plus importante des problématiques auxquelles sont confrontés les acteurs du sport, dans les diverses branches du droit, tant public que privé. 

Mon activité au quotidien consiste naturellement à accompagner nos clients dans le cadre des divers dossiers qui nous sont confiés, tant en conseil qu’en contentieux. Il peut s’agir de consultations juridiques, de rédaction d’actes (contrats, statuts, pactes divers et variés) ou d’accompagnement judiciaire (rédaction d’assignations et conclusions, plaidoiries devant les tribunaux étatiques mais également les instances sportives nationales – commission fédérale – ou internationales – FIFA ou Tribunal arbitral du sport par exemple). 

Depuis ma cooptation en qualité d’associé, ma mission consiste également à développer l’activité et la notoriété du cabinet, et à coordonner les actions de l’équipe Droit du sport du cabinet en supervisant et en conseillant les collaborateurs dans le cadre de leur travail.  

3) Qu’est-ce que le M2 PJS t’a apporté, et quel souvenir en gardes-tu ? 

Le M2 PJS m’a permis de découvrir cette matière passionnante et ô combien protéiforme qu’est le droit du sport, dont je ne connaissais à vrai dire pas grand-chose lorsque j’ai intégré le Master à l’issue de mes quatre premières années de formation juridique. 

La qualité des cours qui nous ont été dispensés et la variété des intervenants de l’époque m’ont passionné, m’ont encouragé à poursuivre dans cet univers dans lequel les places étaient chères à l’époque, et ont constitué un tournant dans mes études juridiques. Il m’arrive, encore aujourd’hui, d’échanger avec certains professeurs ou intervenants de l’époque sur des problématiques rencontrées dans le cadre de mon activité professionnelle, et cette proximité est inestimable. 

Je garde également un excellent souvenir du M2 JS en raison des liens tissés avec la plupart de mes camarades de promotion, dont certain(e)s sont aujourd’hui devenu des ami(e)s avec qui j’entretiens des contacts très réguliers. 

Cette année de formation au sein du M2 PJS a également constitué l’un de mes premiers réseaux dans le domaine du sport, puisque certains camarades de promotion évoluant dans le domaine du sport sont également devenus des clients. 

Bref, une année dont je me souviendrai : les cours du M2 PJS étaient à l’époque dispensés dans la petite ville de Mâcon, dont personne ou presque n’était originaire. Être ainsi plongés dans un univers nouveau a permis de créer immédiatement des liens forts au sein de notre petite promotion puisque nous avons passé quasiment une année à vivre en communauté, à travailler (beaucoup) et à nous amuser (un peu). Ou l’inverse 😉

CyberChimps
Aller à la barre d’outils