TwitterFacebookEmail

Que deviens-tu ? – Séverine Telle (Promotion Richardson)

1) Bonjour Séverine, tout d’abord peux-tu te présenter en quelques mots ?
J’ai 28 ans et je suis originaire de Martinique.  

Passionnée de sport depuis petite, j’ai toujours concilié mes études avec la dimension sportive en étant au pôle espoir handball en Martinique dans un premier temps puis au centre de formation du Fleury Loiret Handball pendant trois ans dans un second temps.  

En parallèle du centre de formation, j’ai commencé mes études de droit à l’université d’Orléans pour terminer au M2 PJS en 2015.  

Après le M2 (et mon stage à la FFCO avec Séverine et Anouk !), j’ai intégré successivement la Fédération Française de Randonnée Pédestre et l’AE2F (syndicat des ligues et districts) en tant que juriste. 

Désormais je suis chargée de mission administrative et juridique à la Ligue Guadeloupéenne de Football. 


2) En quoi consiste tes missions au sein de la Ligue guadeloupéenne de football ? 

Dans le monde du football amateur, et du sport amateur en général, il est important de s’intéresser à tous les aspects du fonctionnement de la structure. Ainsi je n’ai pas une activité spécifique mais plusieurs champs d’actions qui peuvent évoluer tout au long de la saison.  

Concernant les clubs, il peut m’arriver de les accompagner dans le cadre de la mise en place des dossiers de subvention (FAFA, ANS…), du déploiement du « statut du joueur fédéral » pour les clubs de Régionale 1, ou de l’accompagnement administratif de ces derniers quand ils en font la demande. Pour la Ligue, il peut m’arriver de travailler sur de la refonte de nos règlements, de rédiger et vérifier des conventions, de réaliser les dossiers pour les demandes de subvention ou encore de suivre l’activité de nos volontaires en service civique.  

Au niveau de la Ligue, nous avons également la chance d’être membre de la CONCACAF. Ainsi, lors des rencontres des Gwada Boys, tous les salariés sont mobilisés pour l’organisation du match et réaliser les différentes démarches administratives.   

3) Qu’est-ce que le M2 PJS t’a apporté, et quel souvenir en gardes-tu ? 

Le M2 PJS m’a permis de conforter ce que je voulais faire après mes études, à savoir retourner aux Antilles afin d’aider le mouvement sportif ultramarin à se structurer.  

Un des atouts majeurs de notre Master est qu’il forme des professionnels du sport avec des connaissances généralistes grâce aux enseignements transversaux. Au-delà des connaissances juridiques, notamment en droit social, que nous apporte le master, il nous permet d’avoir une vision globale de ce qu’est le travail dans le milieu du sport, et le sport au sens large du terme.  

L’année PJS est tellement riche qu’il est difficile de garder un seul souvenir. Entre les colloques dans les clubs, le déplacement à l’UEFA, l’organisation du colloque sur le nouveau Code Mondial Antidopage, ou encore la soirée de présentation de notre parrain à la mairie de Dijon… je garde énormément de bons souvenirs de cette année de Master.  

CyberChimps
Aller à la barre d’outils