TwitterFacebookEmail

Master 2 PJS – Fil Rouge – S05E01 Chloé Lavigne

Avec le passage du Master Professions Juridiques du Sport en 100% alternance, le Fil Rouge fait peau neuve pour cette cinquième saison. Pour le première épisode, c’est Chloé Lavigne, en alternance au Cabinet Bertrand & Associé, qui est mise à l’honneur. 

 

 

Bonjour Chloé, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions pour ce premier épisode du Fil Rouge consacré aux étudiants de la Promotion Lièvremont. Peux-tu dans un premier temps te présenter ?

Chloé Lavigne : J’ai effectué ma licence de droit à Brest tout en faisant ma troisième année en Erasmus en Angleterre. Ensuite, j’ai obtenu un Master 1 en Droit international à l’Université de Lyon 3. En parallèle, je pratique l’athlétisme depuis 8 ans, le lancer de marteau étant ma spécialité.

Peux-tu nous présenter ta structure d’accueil ?

CL : Je suis en alternance au Cabinet Bertrand & Associé à Paris. Il s’agit d’un cabinet d’avocats spécialisé en droit du sport exclusivement.

Quelles sont tes missions et les problématiques juridiques que tu rencontres ?

CL : L’avantage d’être dans un cabinet d’avocats c’est que je suis confrontée à de différentes problématiques dans de divers sports. C’est très varié, mes journées ne se ressemblent pas, c’est très enrichissant. Ainsi , je peux aider les différents avocats sur des missions diverses : que ce soit au niveau des recherches pour des dossiers, de comptes rendus de décisions, mais aussi de la rédaction pour des futures requêtes par exemple. Je peux dès lors suivre l’évolution du dossier, accompagner l’avocat chargé de l’affaire en conciliation ou bien au Tribunal.

As-tu également des missions non-juridiques ?

CL : Non, j’ai seulement eu affaire à des missions juridiques pour l’instant.

Comment se passe pour toi l’articulation cours-alternance ?

CL : Le fait que nous soyons en cours pendant deux mois avant de commencer notre alternance a été une bonne chose car nous avons pu acquérir les premières notions essentielles en droit du sport et donc disposer d’une base que nous pourrons utiliser en structure.
Désormais, il s’agit d’un rythme de trois semaines en structure puis d’une semaine en cours à Dijon. Ce rythme est idéal car nous pouvons vraiment nous imprégner de la structure et s’y intégrer pleinement, nous ne sommes pas seulement de passage, nous pouvons réaliser des missions concrètes. Durant la semaine de cours, nous bénéficions d’interventions de professionnels donc c’est vraiment enrichissant. Cette articulation cours-alternance est vraiment professionnalisante, on voit le côté pratique qui est si important.

Merci Chloé pour ton retour d’expérience et bonne continuation pour la suite ! 

CyberChimps
Aller à la barre d’outils